Genealogie | Artiste | Peinture | Sculpture | Musique | Litterature | Artisanat
MENU
INFORMATIONS
PARTENAIRES
 

François Cotard

Biographie Généalogie Photographie(s) Oeuvre(s)

François Cotard : biographie

François Cotard
François Cotard

François Cotard

Né(e) le : 1905-09-01 à Saint-Quentin
Décédé(e) le : 1984-03-31 à Paris
Marié(e) le : 1936-01-09 à Paray-Vieille-Poste
Metier(s) : Graveur sur bois, peintre, dessinateur, illustrateur


Metier(s) - Dessinateur Graveur Illustrateur Peintre
Prenom(s) - Francois
Famille - Cotard.

Francois Cotard Peintures et sculptures dessin et musique

François Cotard est né le 9 janvier 1905 à Saint Quentin. Il est le fils de Edmond Louis Jules Cotard (né le 27 février 1876) et de Thérèse Marthe Françoise Dupré (19 mars 1877 Paris 4è - 13 avril 1920 Orly), elle-même fille de Julien Dupré et de Marie Laugée.

Son frère aîné est Henri Cotard, né le 6 octobre 1899 et marié à Paris le 16 mars 1938 avec Hélène Juillerat.

Il habite rue des Bouchers chez ses parents, tout près de la Place du Marché à Saint-Quentin.
Comme sa mère, il fréquente l’Ecole de dessin Quentin de la Tour et sans doute l’atelier de son grand-père Julien Dupré.

Il devient peintre, graveur sur bois, dessinateur et illustrateur. Il est l’auteur de nombreuses affiches à caractère politique dans la mouvance de la gauche libertaire. Il fait aussi des illustrations dans des ouvrages littéraires. Il collabore enfin au journal L'Unique, par ses illustrations.

On lui doit aussi les illustrations de plusieurs ouvrages sur Lucien-Ernest Juin, plus connu sous son pseudonyme E. Armand.

François Cotard est également l’auteur de nombreux bois gravés dont les portraits d’Elisée Reclus, Romain Rolland, Dostoievski, Edward Carpenter, E. Armand, Epicure, F. Domela-Nieuwenhuis, Ixigrec, H. D. Thoreau, John Henry Mackay, Camillo Berneri, etc..

Il se marie en premières noces à Paray-Vieille-Poste en Seine-et-Oise le 9 janvier 1936 avec Hélène Talibart. En 1939, il est mobilisé pour la guerre, fait prisonnier il est conduit en Allemagne au Stalag XI A de Altengrabow. Lorsqu’il retrouve la vie civile, son épouse est décédée. Il se marie une seconde fois le 30 décembre 1948 à Paris XIIIè avec Suzanne Destal.
Le couple n’a pas d’enfants. Il demeure 8 rue de Reims dans le XIIIè arrondissement.

Il décède à son domicile le 31 mars 1984.

Soucieux de ne pas voir se disperser ou disparaître les œuvres de sa mère qu’il possède, il fait des dons aux musées, dont le Musée Antoine Lécuyer de Saint-Quentin.

Peintres et Sculpteurs

[Haut de la page]

 
© Peintres-et-Sculpteurs.com - Paris-Brest.com

Conformément à la loi informatique et libertés du 06/01/1978 (art.38 et suivants), vous disposez d'un droit d'accès, de radiation et de rectification des données vous concernant sur simple demande écrite à cette adresse